Un peu de glace au dessert ?

C’est un glacier aussi grand que la Corse. Avec sous la glace un des complexes volcaniques les plus actifs de l’Islande. Voilà pour la théorie. Pour la pratique, on vous embarque !

image

D’abord une demi-heure de route. Simple. Il suffit de surveiller un embranchement sur la droite pour aller vers le glacier. Bien sûr, on passe sans le voir. Ne vous moquez pas, passer d’un paysage terrestre à un paysage lunaire est plutôt surprenant !
Ensuite une grosse demi-heure, secoués comme Orangina, sur une route (ça s’appelle encore comme ça là-bas, alors que c’est déjà une piste! ). On fait comment pour croiser? Pas le temps de se poser la question, voilà déjà une voiture en face. Très simple, il suffit de surveiller où sont les roues à droite, toujours sur la piste ou au-dessus du vide, et en même temps s’il y a assez de millimètres entre mon rétroviseur et celui de l’autre voiture. ça passe !

Parking ! Et maintenant, marche à pied. Bizarre, depuis une heure, on avance, mais le glacier est toujours aussi loin? Il est simplement de plus en plus gros. Il barre l’horizon !  Encore de la marche voici l’obstacle invisible, masqué par le relief. Frenchies têtes de linottes : bien sûr, au pied d’un glacier, il y a… un torrent ! L’ado fonce et passe. Logique. Je suis. Les pieds dans l’eau. Les filles poules mouillées hésitent. La plus petite suit. Arrivée trempée jusqu’aux genoux. La mère givrée abandonne. Bouh!

Nous sommes trois sur une rive à hurler notre désespoir à la quatrième de nous rejoindre. Pas de raison qu’elle reste au sec ! Mais tant pis pour elle. De ce côté, le spectacle est magique. Des icebergs flottent sur le lac glaciaire, fondent et tombent en morceaux. Un peu aidés par deux loustics armés de cailloux… De la caillera française en plein désert islandais !

Après une photo du bonheur glaciaire, retour dans le torrent. Euh… Il est où le passage? Tant pis, on essaie ici, dommage, c’est de l’eau plein les godasses, même pour le papa givré… La prochaine fois, ce sera sandales dans le sac à dos, chaussettes de rechange, sac poubelle pour emballer l’appareil photo, et bien sûr bâtons de randonnée pour tout le monde, histoire de sonder la profondeur des torrents. Car disons le, c’est un peu… froid!

Le papa givré

20120709-134047.jpg

Commentaire de maman givrée : ils font les malins. Tous contents d’avoir des chaussures mouillés pour ne pas pouvoir faire de rando aujourd’hui !

Commentaire de la fille givrée :
Yes une balade en moins à la place on ira à la plage. Youpi !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Un peu de glace au dessert ? »

  1. Pendant ce temps Loue et Doubs brillent sous un soleil éclatant,alors que les forçats du Tour suent sang et eau,avant de débouler à Avanne,via Boussières.
    Pas de godasses et chaussettes dégoulinantes à Metzing!
    le cyberpapy

  2. que la nuit vous soit la moins lumineuse,possible pendant que sèchent grôles,liquettes,et autres cache-misère.Maêlle reviens,il nous reste encore un bout de chocolat vaudois;Martin n’en veut guère,comme les vickings,il préfère des steaks de phoque moisi.
    Bonne nuit de tout notre coeur en sanglots!
    le cyberpapy

  3. Que le chant mélodieux des coqs vickings enchante vos rêves dégoulinants de brumes z’et de glaçons rafraichissants…………Supermamy et cyberpapy préfèrent s’encaillanner de lectures du genre « volatille » et consorts,en hésitant de mettre en route le ventilo…;;;;avant de se blottir dans les bras de Morphée.
    Bises tardives.

  4. Le journal de bord est-il rangé au frigo,de repos comme le Tour?
    Pas de mauvaise foi,la « Mère givrée »,quand elle justifie sa démission devant une flaque d’eau,pour conserver au sec ses ranchers!!!!……Au moins sa fille témoigne d’une bravoure digne de celle de Jeanne Hachette,sur les remparts de Beauvais.Les retraites ne sont jamais de gloire,foi d’antimilitariste!
    Bises de 2 Super-Raisonnables pour 4 Hyper-givrés.

  5. Oiez! oiez!braves manants…………
    Il y a bien,sur la liste « Diplôme National du Brevet 2012″,un quidam Martin même qu’il se pavoine avec un collier estampillé  » Mention Bien »
    Bravissimo quand même! Et 2 Tuborg bien frais,2.
    Bises
    Les 2 Cyber-mamie et papy.

  6. Raoul, quand un orteil commence à noicir, il faut le couper…
    Sophie, tu es vraiment partie avec eux ? Laisses un peu l’appareil aux autres, tu n’es jamais sur les photos!
    Je me régale à vous suivre et j’espère que vous continuerez a avoir de la chance avec la météo.

  7. Je suis bien là Jean-Michel ! Quand on assure l’intendance blog, c’est l’avantage, on n’est pas sur les photos. Grosses bises. On se régale !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s